Un 8 mars en Russie

Aaah, le 8 mars.. La Russie ne serait pas la Russie sans cette journée ! Vous n’avez pas pu la rater : le monde entier célèbre aujourd’hui la Journée Internationale du droit des femmes ! Mais dans ce pays, cette date à une résonance singulière.

Cela fait désormais la 4ème fois que je passe cette journée en Russie et j’avais envie de faire le point sur la perception que j’en ai désormais.

.

Comment célèbre-t-on le 8 mars en Russie ?

Comme je vous l’expliquais dans un article de 2014, c’est Lénine qui instaura en 1921 la Journée des droits des femmes en Russie. Cependant, il faut être honnête. En Russie, ce ne sont pas les droits des femmes que l’on défend le 8 mars.. mais c’est la femme et la féminité que l’on célèbre. Cette date est ancrée dans la culture russe depuis presque 100 ans, c’est l’un des événements les plus attendus de l’année. Il faut donc comprendre qu’il est aujourd’hui difficile de faire évoluer la signification que possède cette journée de la femme.

En Russie, le 8 mars est un jour férié. Nous sommes donc tous en week-end prolongé depuis hier soir. C’est l’occasion pour les hommes de chouchouter leur épouse, leur mère, leurs grand-mères, leurs soeurs, leurs amies ou encore leurs collègues. Partout en ville, des affiches souhaitent une bonne fête aux femmes ; des cadeaux et réductions sont offerts à toutes. Jamais je n’ai vu un tel phénomène ailleurs.

Les chiffres parlant parfois mieux que les mots, je vais vous en donner un qui devrait vous permettre de vous rendre compte de l’importance que possède le 8 mars en Russie. Le maire de Moscou a déclaré hier que 50 MILLIONS de fleurs avaient été importées jusqu’à la capitale russe pour le 8 mars. Cette fête est donc bien entendu une véritable opportunité commerciale.. Je vous recommande l’article du Courrier de Russie pour en savoir plus.

.

Féminité vs. égalité

Alors, comment une Française peut-elle bien percevoir un tel phénomène ? Je vais maintenant tâcher de répondre à cette question.

En mars 2014, au cours de ma première année en Russie, j’ai été très surprise par tout cela. En France, le 8 mars est une journée comme les autres, il est même presque interdit et mal vu de souhaiter une bonne fête aux femmes. N’osez donc pas offrir un bouquet de fleurs ou des chocolats, malheureux ! En France, on se bat pour les droits des femmes !

En bonne petite Française, j’ai donc souvent essayé de rappeler aux Russes combien il était important de défendre le droit des femmes et que le 8 mars devait y être entièrement consacré. Peine perdue, vous vous en doutez.

C’est donc avec amertume que j’ai constaté la superficialité de cette journée en Russie. Les femmes se font belles, demandent toujours plus d’attention. Messieurs, n’oubliez jamais d’offrir des fleurs un 8 mars, vous prendriez un très très gros risque ! C’est un crime de lèse-majesté.

Mais, ce sont les souhaits adressés aux femmes qui m’ont le plus souvent agacée. « Sois toujours plus belle et plus gentille ». COMMENT ? J’ai moi même reçu ce message de la part d’un ami l’année dernière et je peux vous dire que cela m’a hérissé le poil…! Quel toupet ! Mais, les femmes écrivent également des choses qui personnellement me dérangent alors que l’on célèbre la journée des droits des femmes « aimez, soyez-aimées et qu’il y ait toujours auprès de vous une colonne vertébrale (donc un homme) auprès de laquelle nous pourrons être faibles mais heureuses » ???!!!!! Euuuh.. Bon.. pour le « Women empowerment », on repassera !

Il faut savoir que les Russes sont les spécialistes des beaux discours. Je ne sais pas d’où ils peuvent bien tirer une telle inspiration mais ils maitrisent assurément l’art de la parole. Que d’envolées lyriques et de démesure ! Aux anniversaires, pour la nouvelle année ou toute autre fête, les Français sont souvent mal à l’aise quand arrive leur tour de prise de parole au moment des toasts, je peux vous l’assurer !

.

Le charme de l’âme russe

Mais, pour être honnête, c’est aussi cette démesure qui caractérise ce que l’on appelle parfois à tort ou à raison « l’âme russe » et qui en fait son charme. Au fil des années, ma vision des choses a évolué et même si je reste partagée sur la question du 8 mars en Russie à cause de ce que j’ai mentionné précédemment, j’ai appris à comprendre, à accepter et à aimer cette culture.

Bien sûr, un grand travail reste à faire en Russie pour ce qui est de l’égalité hommes-femmes. Ce commentaire de Vladimir Poutine en dit long.. sa petite conclusion aussi..!! 🙂 Je pense bien évidemment qu’il est vraiment dommage qu’il n’y ait pas une journée spécifiquement consacrée aux droits des femmes en Russie.. Les Russes ne sont pas prêts à faire évoluer leur conception du 8 mars pour l’instant, c’est certain !

Mais, ne vous y trompez pas, les hommes ont aussi leur journée, le 23 février ! Il s’agit également d’un jour férié, et les mêmes stéréotypes (masculins) fleurissent à l’occasion de celui-ci. Ce phénomène n’est donc pas spécial aux femmes. Au cours de ces années passées en Russie, j’ai compris une chose. Les Russes aiment profiter des plaisirs simples, de ce que la vie leur donne. Ils mettent un point d’honneur à célébrer tous les événements, petits ou grands. Je vais vous donner un autre exemple. Quatre fois par an, les Russes célèbrent l’arrivée d’une nouvelle saison et s’échangent de nombreux messages à cette occasion pour se congratuler et se souhaiter le meilleur pour cette nouvelle période de l’année. Le 1er mars, les Russes n’ont pas hésité à annoncer et célébrer le printemps alors qu’il faisait encore -20 dans la rue et que la neige ne fondra certainement pas avant le mois d’avril ! Il faut se rappeler que la population russe n’a pas les mêmes moyens que nous et qu’ils savent de fait apprécier les choses beaucoup plus que nous ne savons le faire…

Il faut souligner que ces fêtes sont également l’occasion de se rassembler en famille mais aussi de partager des moments chaleureux entre collègues. Que cela soit pour la fête des hommes ou la journée de la femme, un petit goûter est toujours organisé et des cadeaux échangés. Je pense que cela peut aussi contribuer à instaurer une bonne ambiance de travail et à créer des liens entres collègues. Après tout, pourquoi pas ?

.

Les relations hommes-femmes

Dans ce contexte se pose également la question inévitable des rapports hommes-femmes en Russie. Là encore, tout n’est pas tout blanc ou tout noir.

Il est clair que les mentalités n’ont pas évolué aussi vite qu’en Occident. Mais il faut aussi comprendre que l’URSS a pris fin il y a seulement 27 ans. Tout cela prendra du temps. Alors, bien sûr, les Russes sont assez machos..mais les femmes vont aussi dans leur sens. Parfois, elles en jouent et je dirais même qu’elles en abusent.

Car oui, si l’homme russe peut se révéler macho, il est aussi très galant. Avant d’arriver ici, je n’avais pas l’habitude que l’on passe devant moi pour m’ouvrir la porte, que l’on porte mes affaires, que l’on m’aide avec ma valise dans les transports en commun. Ici, c’est la norme. Et comme je vous le disais plus haut, les femmes ont bien compris cela. Beaucoup essaient d’en faire le moins possible, au risque d’abimer leur manucure (véridique) et ne participe pas lorsqu’il est par exemple nécessaire de porter des choses. Cela n’est pas le cas de toutes bien entendu mais j’ai pu faire ce constat à plusieurs reprises notamment sur mes différents lieux de travail.

Parfois, cela est un peu exaspérant pour des Françaises qui aiment montrer qu’elles sont capables de se débrouiller par leurs propres moyens. Mais en général, ces attentions sont très appréciables.

Mais surtout, une chose mérite vraiment d’être mise en avant : les hommes sont toujours vraiment très respectueux. Jamais, au grand jamais, je n’ai eu le moindre problème en Russie. Jamais je n’ai eu peur. Jamais je ne me suis retournée dans la rue. En France, c’est constamment. En Russie, les femmes aiment être belles, s’habiller de façon féminine, et elles ne risquent rien ! Si les hommes se permettent une réflexion, c’est pour adresser un compliment qui n’est en rien malveillant. En France, c’est malheureux à dire mais parfois, nous n’osons même pas sortir de chez nous en jupe de peur d’être embêtées.. Ici, j’ai un fort sentiment de sécurité que je redoute de perdre à nouveau à mon retour. C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles j’aime vivre à Moscou… prendre le métro à minuit, marcher et courir dans les rues seule sans jamais avoir à penser à ce qui pourrait m’arriver…

Alors, pour toutes ces choses, je me sens bien parmi les Russes. Attention, je le répète, nous avons bien sûr nos désaccords et il ne se passe pas une semaine sans que nous ne débattions sur un sujet de société !

.

Mon expérience du 8 mars

Pour conclure, revenons au sujet principal de cet article : le 8 mars en Russie.

J’ai appris à apprécier cette période de l’année où règne en ville une atmosphère toute particulière. Pour mieux s’en rendre compte, rien de tel que de voyager en métro un 7 mars au soir. Dans les escalators, c’est un défilé multicolor… Toutes les femmes portent un bouquet de fleurs qui leur a été offert par des collègues ; les hommes ont également les bras chargés de cadeaux qu’ils distribueront à leurs proches le lendemain.. Quel spectacle !

J’aime également recevoir ces messages hauts en couleurs de la part de mes amis : cela me fait beaucoup rire mais me touche également. Et j’aime aussi en écrire moi-même à mes amies : car oui, pendant cette journée, les femmes se font également des cadeaux entre elles. Pour les Russes, il s’agit vraiment d’une journée où chacun montre son attachement et son affection pour les autres.

Et puis, alors que nous ne sommes toujours pas sortis de ce si long hiver, toutes ces fleurs font aussi du bien au moral ! D’ailleurs, demain, je vais filer au marché faire une razzia de mimosa tant qu’il en est encore temps !

Alors voilà : 

  • Cette année, j’ai célébré le 8 mars en courant sous un beau soleil dans un parc enneigé.
  • Cette année, j’ai encore eu droit à un magnifique bouquet. Jamais l’on ne m’aura offert autant de fleurs qu’en Russie. C’est peut-être superficiel mais pour être honnête, c’est très agréable !
  • Cette année, je décidé de ne pas chercher à donner de grandes leçons sur les droits des femmes le 8 mars.
  • Cette année, j’aurai encore 364 jours (ou j’avais..) pour essayer de leur partager ma vision des choses et les faire réagir 🙂
  • Cette année, à l’heure où je vous écris ces longues lignes, je relis tous ces messages et je regarde mon beau bouquet de tulipes..et je souris.

Cette année…je me suis donc simplement contentée d’aimer les Russes avec leurs qualités et leurs défauts…et dieu sait combien j’aime les aimer !

Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “Un 8 mars en Russie

  1. coucou Julia ,une jolie tradition ,ici aussi la femme est fètée mais diffèrement .Je te sens heureuse et épanouie en Russie ,continue ton chemin et sois heureu dans ta vie .Bisous ,Elvire

  2. Magnifique article Julia c’est un vrai plaisir de vous lire !!!!pour un 8 mars parfait il faudrait mélanger ces 2 cultures cela serait parfait gros bisous Julia et merci c est super

  3. Coucou bichon ! Oublie pas ta manicure hein 🙂 🙂 🙂 y sont un peu toc toc ces russes mais y sont gentils !
    L’année prochaine j’attends à ce que tu m’offres des fleurs
    bisous <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *